Infiltration muscolosqueletique sous échographie

L'art du savoir

Une infiltration musculosquelettique sous guidage échographique est une procédure interventionnelle durant laquelle un médicament (typiquement un corticostéroïde) est injecté directement dans une structure musculosquelettique ou de façon adjacente à celle-ci (une articulation, un tendon, une bourse ou un nerf). L’avancement de l’aiguille est effectué grâce à un guidage échographique en continu et très précis. L’échographie, une technique sans radiation, permet au radiologiste de voir les structures internes en temps réel et de garantir une injection à l’endroit convenu.  

Voici une liste d’exemples de procédures potentiellement réalisées sous guidage échographique : infiltration du tunnel carpien, d’un doigt à ressaut, d’une articulation, d’une bourse péritrochantérienne, d’une bourse sous acromio-deltoïdienne, etc.

Voici une explication des différentes étapes de la procédure : 

Préparation

Aucune préparation spécifique n’est requise.
Il est recommandé de manger un repas léger ou une collation avant la procédure. Cela permettra d’éviter un malaise au cours de l’infiltration.

Risques

Toutes les précautions sont prises afin d’éviter les complications potentielles. Ces dernières sont rares et ont principalement un lien avec les risques hémorragiques et infectieux inhérents à ce type de procédure, ce qui les rend habituellement faciles à contrôler.

 

Procédure

Le patient est placé dans une position offrant un bon accès à la zone à infiltrer. Une désinfection de la peau est réalisée, puis une anesthésie locale est réalisée sur la peau au besoin. Le radiologiste avancera ensuite une aiguille sous guidage en temps réel grâce à une échographie jusqu’à la structure visée. Une fois l’aiguille placée dans la bonne position, les corticostéroïdes seront injectés. L’aiguille est retirée et un pansement est appliqué sur le site de la ponction.

Suite de la procédure

Le patient peut ressentir un soulagement temporaire de la douleur en raison de l’effet des anesthésiants locaux. Une fois que cet effet s’estompe, le patient peut ressentir de la douleur pendant quelques jours avant que les corticostéroïdes ne commencent à agir. Les effets durent de quelques semaines à quelques mois. La procédure peut être répétée tous les trois (3) mois. Des précautions doivent être prises dans les 48 heures suivant la procédure, notamment la limitation de certaines activités physiques. 

  • Couvert

    par la RAMQ

  • Avec

    Rendez-vous

  • 30 minutes

  • Prescription

    Obligatoire

    Envoyez vos prescriptions en ligne via notre formulaire et recevez un appel pour la prise de rendez-vous.

    Envoyer une prescription

Des services à la hauteur de vos attentes

0/0

Bris calcaire

En savoir plus

Bloc facettaire

En savoir plus

Bloc de branche médiale (BBM)

En savoir plus

Thermolésion

En savoir plus

Infiltration sous radioscopie

En savoir plus

Infiltration de plasma riche en plaquettes – PRP

En savoir plus

Discographie

En savoir plus

Épidurale caudale

En savoir plus

Épidurale Interlaminaire

En savoir plus

Bloc foraminal

En savoir plus

Infiltration sous TDM

En savoir plus
Gérer le consentement